Graine de moutarde: « Le baluchon » Épisode 6/6

L’ histoire du petit baluchon. (épisode 6/6)

Lorsque Jésus et Samuel arrivèrent dans les rues de Nazareth, l’enfant vit que son ami Jésus était connu car les personnes rencontrées le saluaient et il répondait à chacune avec un petit geste de la main.

A un moment donné Jésus s’arrêta devant une porte et dit à l’enfant: « Nous sommes arrivés..Tu peux entrer « 
Mais Samuel fit non de la tête en répondant « Je préfère que vous entriez d’abord » et en même temps il tendit le petit baluchon à Jésus.
« Non garde-le , tu le donneras toi-même à ma mère » Puis Jésus entra seul donc dans la maison.
Samuel attendait devant la porte quand il entendit une voix de femme dire
« Viens Samuel , nous t’attendons » Il entra alors et vit une dame qui lui sembla encore jeune avec un beau sourire et des yeux comme il n’en avait jamais vu ! Jésus se tenait debout à côté de cette dame qui était assise sur un banc près d’une table. Samuel était vraiment intimidé, il n’osait plus bouger.. Il tendit alors le petit baluchon à la mère de Jésus. Elle le prit en le redonnant à Jésus en disant » Tiens Fils, il est à toi ce petit baluchon. Merci Samuel de l’avoir rapporté jusqu’ici…Approche mon petit »…Mais comme Samuel ne bougeait pas, Marie se leva et vint vers lui. Elle le regarda en lui souriant et le serra contre elle. Puis elle prit une petite étoffe dans une corbeille sur la table et lui essuya la figure encore toute marquée  par les larmes qu’il avait versées sur la route qui menait jusqu’à Marie…
Tout doucement elle lui dit , « Petit Samuel voudrais-tu rester avec moi , je suis seule maintenant que mon fils Jésus est appelé ailleurs et je suis un peu triste d’être seule. » Samuel fit Oui de la tête et prenant les mains de Marie il les embrassa. Il était grand temps que Jésus reprenne sa route, il sortit de la maison avec le petit baluchon et cette fois-ci, se retournant il vit sur le pas de la maison , sa mère et l’enfant Samuel qui agitaient les mains en signe d’aurevoir… Il sourit en regardant la route qui s’ouvrait à lui…en tenant très fort le petit baluchon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.