ACAT

ACAT : Action des Chrétiens pour l’abolition de la torture.
L’ACAT, c’est, l’histoire d’un combat passionné pour la dignité de la personne humaine.
C’est l’histoire d’un refus. Celui de la destruction de l’homme par l’homme. En mémoire de la passion du Christ qui a enduré l’horreur de la torture et de l’exécution capitale. La dénonciation de torture ne saurait constituer une option facultative de la vie chrétienne. Elle participe au contraire à l’essence même de cette vie, à ce qui en fait le cœur. Enfin, la spécificité de la dimension chrétienne introduit la notion de pardon de Dieu afin de réconcilier victimes et bourreaux.

Notre groupe local de Montbrison est affilié à l’ACAT nationale, ONG chrétienne de lutte contre la torture et la peine de mort, qui s’appuie, pour défendre la dignité humaine, sur l’article 5 de la déclaration universelle des droits de l’homme, autant que sur l’Evangile ( Matthieu, 25, 40: « Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. »)

L’ACAT s’adresse à tous, sans distinction politique ni religieuse mais revendique son identité chrétienne en vivant l’œcuménisme.
Depuis sa création en 1974, l’ACAT s’est enrichie de la lutte pour l’abolition de la peine de mort et la défense du droit d’asile...
Rejoignez -nous nombreux pour prier et agir ensemble contre  les traitements cruels , inhumains et dégradants à l’encontre de nos frères et sœurs humains, partout dans le monde.

Ce n’est pas de votre faute si la torture existe, mais si elle recule, c’est grâce à vous !

Contact antenne locale Chantal PACCARD

Retour sur la Nuit des Veilleurs

Vendredi 26 juin, à l’église de Savigneux a eu lieu la 15ème édition de la nuit des veilleurs, organisée par l’Action Catholique pour l’abolition de la Torture. Ce temps de prière international rassemble des chrétiens du monde entier, de toutes générations, chrétiens engagés dans la défense des droits humains. Chrétiens qui par leurs prières et leur investissement veillent et portent la flamme de l’espérance auprès des victimes de la torture.

Ces victimes ont un visage, un nom : Eman et Hossman (Egypte) ; Agnès, Christine, Egide et Térence (Burundi) ; Wang, Chen et Fang (Chine) ; Juan, Jésus, Ivan et Adrian (Mexique) ; Nguyen (Vietnam) ; Céleste, Makela, Parfait, Franck, Guil et Meldry ; (Congo) ; Bertrand (Gabon) ; David (Etats Unis) ; Samar (Arabie Saoudite).

Ils ou elles sont menacé.es, battu.es, torturé.es, emprisonné.es et mis.es au secret pour leur engagement politique, leurs convictions, leur volonté de défendre les plus démuni.es, coûte que coûte, et ce, au péril de leur vie et de celle de leurs proches.

Durant cette nuit 2020, suite à la lecture du livre de JOB, 17-15 : « Où donc est passé mon espérance » ils nous ont été présentés. Nous étions invités à les soutenir par nos prières.

« J’ai ouvert le livre de l’histoire des hommes.

J’ai ouvert le livre de l’amour de Dieu

J’ai ouvert le livre, cherché la parole,

Les mots qui font vivre et qui rendent heureux »

Steeve GERNEZ- Jean HUMENRY

Pour prolonger l’action, on peut aussi leur écrire par l’intermédiaire de l’ACAT France – 7 rue Georges LANDERNNOIS – 75 019 Paris, https://nuitdesveilleurs.fr/fr/ ou https://www.acatfrance.fr/