Beyrouth…

Extrait de la lettre de Père Bruno

Au cœur de l’été, nous avons appris le drame de Beyrouth.
Vous trouverez en cliquant sur ce lien, la lettre envoyée par Mgr Mounir, évêque de Batroun, donnant des informations précises sur cette catastrophe, ainsi que la réponse que lui fait notre évêque.

En concertation avec les pères Louis Tronchon et Sami Nehme, en lien avec le comité de jumelage entre les diocèses de Batroun et de Saint-Etienne, voici l’intention de prière proposée pour dimanche :

« Le diocèse de Saint-Etienne, jumelé avec le diocèse de Batroun au Liban, est particulièrement bouleversé par les événements dramatiques de Beyrouth. Aujourd’hui, nous prions pour toutes les victimes, les nombreux blessés, les milliers de personnes qui ont perdu leur maison, leur outil de travail, leurs moyens de communication, leurs lieux de prière. Nous demandons au Seigneur qu’il donne aux libanais en abondance la vertu d’espérance au cœur de cette épreuve. Nous prions aussi pour que la solidarité de tous les libanais se renforce et qu’ils reçoivent le soutien fraternel de tous leurs amis d’ici et du monde entier. »

Par ailleurs, si des chrétiens du diocèse souhaitent manifester leur solidarité par une aide matérielle, il est possible de le faire via le Secours Catholique ou l’œuvre d’Orient.
Bien unis dans la prière et la solidarité avec nos amis libanais.

Père Bruno Cornier, Vicaire général, diocèse de Saint-Etienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.